mercredi 12 avril 2017Conseiller les consommateurs

Sourcil : qui s’y frotte, s’y pique !

undefined

Depuis un certain temps déjà, le sourcil est devenu un segment incontournable du secteur cosmétique, toutes les marques proposent des produits de beauté pour en prendre soin. Pourtant, le maquillage et l’épilation de cette zone demandent un peu de pratique.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Joss Devilleneuve, fondatrice de l’Atelier du sourcil, dévoile à l’Observatoire des Cosmétiques ses astuces beauté pour avoir un joli regard.

Les règles de bases

Aussi futile que cela puisse paraître, une épilation n’est pas anodine. Effectivement, les sourcils structurent le visage. Ce sont eux qui définissent la ligne du regard et donnent une homogénéité et du caractère au faciès.
Si l’on souhaite se lancer seule (en soi, ce n’est pas toujours une bonne idée), il y a certains commandements à respecter.
La fréquence
Tout d’abord, "les épilations fréquentes sont à bannir. Le poil doit avoir le temps de repousser", explique Joss Devilleneuve. En effet, le cycle de pousse est relativement long, et plus on épile, plus on fragilise le bulbe.
Le matériel
Aujourd’hui, plusieurs techniques existent pour tracer les sourcils : l’utilisation de la pince à épiler, de la cire et du fil. Les deux dernières demandent un minimum de dextérité si l’on veut le faire soi-même. De plus, il ne faut pas oublier que l’épilation à la cire favorise l’apparition de poils incarnés et "atrophie le bulbe", selon Joss Devilleneuve. Elle ajoute qu’en dépit de la précision apportée par la prestation au fil, "cette technique …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Conseiller les consommateursAutres articles

85résultats