lundi 12 mai 2014CSSC

TiO2 et ZnO (nanos) : le CSSC révise ses Opinions

© L'Observatoire des Cosmétiques

Les Opinions du CSSC sur le nano-dioxyde de titane et le nano-oxyde de zinc, adoptées par procédure écrite en juillet 2013, viennent d’être révisées ce 22 avril 2014. Après la période de consultation de 6 semaines, le Comité a apporté quelques modifications à ces deux textes.

Temps de lecture
~ 7 minutes

Dioxyde de titane (TiO2)

Background

Opinion

En gras, les passages du texte qui ont été modifiés.

1. En se basant sur les données scientifiques fournies, est-ce que le CSSC considère que l’emploi du dioxyde de titane sous forme nano en tant que filtre UV dans les produits cosmétiques jusqu’à un maximum de 25 % est sûr pour les consommateurs ?

Sur la base des données fournies, le CSSC conclut que l’emploi du TiO2 en tant que nanomatériau, avec les caractéristiques ci-dessous, à une concentration maximale de 25 %, en tant que filtre UV dans les écrans solaires, peut être considéré comme ne posant aucun risque d’effets dangereux chez l’homme après application sur une peau en bonne santé, intacte ou hâlée par le soleil. Cependant, cela n’est pas valable pour les applications qui pourraient conduire à une exposition par inhalation de nanoparticules de TiO2 (comme des poudres ou les produits en sprays). Par ailleurs, cette évaluation s’applique à 13 des 15 aux nanoparticules présentées dans la requête, mais pourrait aussi s’appliquer à d’autres nanomatériaux TiO2 qui ont des paramètres similaires à ceux du Tableau 1-3 , c’est-à-dire …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

CSSCAutres articles

240résultats