mercredi 4 mai 2016CSSC

Vitamine A : l'Opinion du CSSC

© L'Observatoire des Cosmétiques

Le CSSC vient de publier son Opinion sur les ingrédients cosmétiques dérivés de la vitamine A : Retinol, Retinyl acetate et Retinyl palmitate. Elle a été adoptée par procédure écrite le 20 avril 2016 et est ouverte à la consultation jusqu’au 21 juin 2016.

Temps de lecture
~ 8 minutes

Background

La vitamine A (CAS n°68-26-8/11103-57-4/116-31-4) est un groupe de composés liposolubles incluant le Retinol, le Retinyl palmitate, le Retinyl acetate, le Retinyl linoleate et le Retinal.
La caractérisation du risque de l’utilisation générique de la vitamine A pour tous les groupes d’âge est basée sur les niveaux maximaux tolérables d’ingestion issus d’opinions précédentes du Comité Scientifique pour l’Alimentation (SCF) et de l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).
En janvier 2012, la Commission a reçu des documents de la part des autorités allemandes demandant une évaluation de la sécurité de la vitamine A dans les produits cosmétiques. Selon cet État membre, l’utilisation du rétinol et de ses esters dans les cosmétiques devrait être restreinte, au vu du nombre croissant de produits contenant de la vitamine A, des concentrations plus élevées et/ou de la meilleure pénétration (par exemple résultant de son encapsulation dans des liposomes), ainsi que du fait que le niveau maximum tolérable est déjà dépassé par une partie de la population.

Pour le background complet, voir l’article
Vitamine A : demande d’Opinion au CSSC, CosmeticOBS, 6 juillet 2015

Opinion

1. Sur la base des données fournies, le CSSC considère-t-il que la vitamine A (Retinol, Retinyl palmitate, …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

CSSCAutres articles

248résultats