mardi 3 décembre 2013Experts

L'innovation, un exercice difficile ?

undefined

L’innovation est un exercice difficile, qui connaît de nombreux échecs, mais qui reste un besoin permanent, et qui de ce fait est l’objet de nombreuses études. L’Observatoire des Cosmétiques se faisait récemment l’écho d’une intéressante étude dans ce sens¹. Elle met en évidence quelques erreurs d’organisation et de développement qui peuvent nuire durablement aux activités. Parmi celles-ci, retenons la jeunesse des équipes affectées aux projets innovants, ou le manque d’obstination des marques face à des démarches innovantes.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Sur la maturité des équipes, n’oublions pas que l’obstination et la patience sont des arguments plus efficaces que l’engouement pour des techniques nouvelles qui n’ont pas encore fait leur preuve. Ce point est particulièrement délicat à gérer et on a tout vu. Dans un premier temps, on affectait aux activités d’innovation les "vétérans" dont on ne savait plus très bien quoi faire et dont on ne savait pas comment se débarrasser. Mais ils n’avaient ni les moyens, ni le pouvoir. Donc, ils se sont très souvent retrouvés en situation d’échec. On en a conclu que l’innovation n’était pas utile ou pire, que ce n’est pas avec eux qu’on doit le faire.

Donc, changement de tactique. Et on a alors vu fleurir les équipes de jeunes "technophiles branchés" sur les techno nouvelles. Pas mal de ces équipes sont encore en activité. Leur contribution est souvent tout aussi discutable, à la fois parce que ne proposant pas toujours de vraies solutions mais plutôt des idées incomplètes, et se décourageant souvent assez rapidement en oubliant que le meilleur synonyme d’innovation est obstination. Ces équipes n’ont d’ailleurs pas plus souvent le pouvoir ni même …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(2)

ExpertsAutres articles

105résultats