mardi 15 juin 2010L'ingrédient du mois

Les protéines de blé hydrolysées (Hydrolyzed wheat protein)

undefined

Depuis quelques années, l’hydrolysat de protéines de blé est devenu un ingrédient cosmétique courant. Dans la liste des ingrédients des produits capillaires ou des crèmes de soins de la peau, on retrouve de plus en plus souvent ce "Hydrolyzed wheat protein", souvent revendiqué à titre d’actif, parfois issu de l’agriculture biologique. Mais sa généralisation dans nos produits de beauté ne va pas sans quelques réserves et appels à la prudence… réitérés.

Temps de lecture
~ 3 minutes

L’hydrolysat de protéines de blé est obtenu par hydrolyse acide ou enzymatique du gluten de blé. Ce traitement permet d’obtenir un composé hydrosoluble (soluble dans l’eau), ce qui permet son utilisation dans les préparations alimentaires comme dans les émulsions cosmétiques, qu’il contribue également à homogénéiser et à stabiliser.

Hydratant, filmogène et tenseur

Également connu sous le nom de phytokératine, il s’avère particulièrement riche en acides aminés. On lui reconnaît des propriétés intéressantes dans les produits de soins et de beauté. Son origine naturelle en fait un ingrédient particulièrement utilisé en cosmétique bio.

ble-cheveux Il nourrit la fibre capillaire, limite sa déshydratation, renforce sa structure et sa souplesse, apporte douceur et brillance. C’est ainsi que ce précieux conditionneur capillaire entre de préférence dans la composition des shampooings et produits de soin capillaires.

Il fortifie les ongles mous et cassants.

Il préserve également l’hydratation de l’épiderme, sur lequel il joue le rôle d’agent tenseur, contribuant ainsi à lui faire gagner en fermeté et en jeunesse apparente. C’est pourquoi il participe aussi de la formulation des crèmes hydratantes, particulièrement quand elles sont à visée anti-âge.

Ses propriétés filmogènes renforcent ses attraits, tant pour les cheveux que pour la peau, et justifient également sa présence dans des produits de maquillage (fond de teint ou autres mascaras…).

Allergène de plus en plus émergent

L’envers du décor résulte du procédé d’obtention de ce composé, et des caractéristiques qui en découlent. On connaît le potentiel allergisant du gluten de blé sur les personnes sensibilisées (particulièrement celles touchées par une maladie coeliaque) ou qui ont développé une intolérance alimentaire.
ble-farine_01 Or, il se trouve que l’hydrolyse modifie et renforce l’allergénicité naturelle du gluten. Ce qui rend cet ingrédient critique pour toutes les personnes allergiques au gluten, mais aussi pour ceux, qui, au naturel, le tolèrent très bien !

Les chiffres de la Cosmétovigilance publiés en 2008 par l’ Afssaps donnaient l'alerte, ceux de 2009 le confirment : les hydrolysats de protéines de blé font ainsi partie des allergènes récurrents, responsables d’effets indésirables de plus en plus fréquents (principalement des urticaires ou des œdèmes de Quincke), et sont classés à ce titre dans la catégorie des "nouveaux allergènes".

Vérifiez la liste des ingrédients de vos produits si vous avez un doute !
Et n’hésitez pas non plus à scruter celle de vos denrées alimentaires : en cas d’allergie déclarée, les réactions à la suite d’ingestion peuvent, cette fois, aller jusqu’au choc anaphylactique !

© 2010- 2020  CosmeticOBS

L'ingrédient du moisAutres articles

89résultats