jeudi 10 juin 2021Zoom Nouveautés

Des parfums estivaux qui ne manquent pas de piquant !

Des parfums estivaux qui ne manquent pas de piquant !

Figue de Barbarie, cactus, piment, poivre… renouvellent l’exercice de la fraîcheur estivale. Ces fragrances piquantes aux accents épicés égrènent une petite musique insolite qui ne sent rien de connu et c’est pour ça qu’on les aime !

Temps de lecture
~ 3 minutes

La figue de Barbarie à l’honneur

Le 4 juin, Diptyque célèbre l’été et la nature méditerranéenne avec l’eau de toilette et le parfum pour cheveux Ilio (Eau de toilette, 100 ml, 112 € ; Parfum pour cheveux, 30 ml, 44 €, éditions limitées), deux créations délicieuses qui distinguent un fruit emblématique et atypique du bassin méditerranéen, la figue de Barbarie, associé à des notes de bergamote, d’iris et de jasmin mêlées.
Dérivé d’ilios (“soleil” en grec), ces concentrés d’été ensoleillent autant qu’ils rafraîchissent.

À son tour, L’Occitane en Provence pimente la routine parfumée des jours ensoleillés en imaginant toute une gamme Verveine Cactus en édition limitée à partir du 30 juin, une fragrance pétillante qui fait frissonner l’été ! (eau de toilette Verveine Cactus 100 ml, 54 € ; Gel Douche Fraîcheur Verveine Cactus, 250 ml, 15 € ; Soin Après-Soleil Verveine Cactus, 150 ml, 24 € ; Gel & Crème Mains Verveine Cactus, 30 ml, 9 € ; Parfum en gel Verveine Cactus 15 ml, 18 €, ce dernier en exclusivité web). Mention spéciale au soin pour les mains qui s’inspire d’une célèbre pâte dentifrice à rayures, et qui combine gel coloré rafraîchissant et crème blanche hydratante, pour une expérience ludique. Originalité aussi pour la texture granitée du soin après-soleil, enrichi en extrait de cactus, à faire fondre sur la peau exposée au soleil.
Dernier détail, toute la gamme renferme un extrait de verveine bio, cultivée dans le grand site Sainte Victoire, certifié par le réseau européen de préservation de la biodiversité, Natura 2000. Quant à l’odeur de cactus, elle vient de l’AquaCacteen™, un extrait de cactus bio issu d’une digestion enzymatique des “raquettes” du figuier de Barbarie.

On retrouve encore le charme désaltérant de l’Aloé Vera (une autre variété de cactus), associé à des notes marines et à la menthe dans Aloé Givré de 100Bon (eau de parfum naturelle à 95,99 %, flacon rechargeable 30 ml, 12 €), aux effluves d’embruns et à la fraîcheur vivifiante.

Poivre, piment ou aiguilles de pin célèbrent une fraîcheur inédite

Plutôt masculin, Black Pepper de Korres (Eau de toilette, 50 ml, 44,90 €) offre un sillage de caractère, sensuel et boisé, dans une formule clean, vegan et non photosensibilisante qui contient 88 % d’ingrédients naturels.

Open Sky de Byredo (Eau de parfum, 100 ml, 190 €, édition limitée) explore l’évasion au travers du poivre noir, des feuilles de chanvre et du Palo Santo, un bois au parfum envoûtant.

Les feuilles d’un basilic thaï épicé rencontrent un autre poivre aux arômes de pamplemousse (l’absolu de poivre de Timut népalais) dans la dernière création de Essential Parfums, Bois Impérial by Quentin Bisch (Eau de parfum concentrée à 16 %, 100 ml, 72 €), aux côtés de l’Akigalawood, une toute nouvelle matière première upcyclée (créée à partir du recyclage de chutes non utilisées de patchouli).

Autre senteur à la puissante fraîcheur épicée (proche du poivre noir), le piment, que l’on retrouve dans nombre de grands parfums, comme Citrus Batikanga de Maison Crivelli (30 ml, 80 € ou 100 ml, 180 €), créé en collaboration avec Bertrand Duchaufour, une fragrance qui revisite les agrumes (orange bigarade, bergamote, citron) en les relevant d’huile essentielle de piment et d’absolu de myrrhe.

Le piment donne de la profondeur aux compositions mais il met aussi en valeur les notes plus volatiles, hespéridées ou florales, comme dans ces deux créations des Éditions de Parfums Frédéric Malle : French Lover de Pierre Bourdon et Angéliques sous la pluie de Jean-Claude Ellena (100 ml, 215 €). Enfin, les aiguilles de pin traversent Eden Roc, le nouvel opus de la Collection Privée de Christian Dior (125 ml, 220 €), une déclaration vibrante au plus emblématique des palaces de la Riviera, l’Hôtel du Cap-Eden-Roc. Un parfum de caractère non genré dont le signe distinctif est de déployer des notes salées et aromatiques. La fragrance est, en effet, dominée par l’odeur de la pinède, les notes minérales des roches blanches chauffées au soleil et une pointe de cristal salin.

Ariane Le Febvre
© 2021  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

372résultats