jeudi 5 mars 2015Zoom Nouveautés

Le shampooing "low poo"

© L'Observatoire des Cosmétiques

En matière de shampooing, la mousse n’est décidément plus en "odeur de sainteté" ! Après le "sans sulfate", la vogue du "no poo" (pas de shampooing) donne naissance à une nouvelle génération de crèmes lavantes non (ou très peu) moussantes. Pour l’instant, on les compte encore sur les doigts d'une seule main, mais il pourrait y en avoir beaucoup d’autres d'ici peu…

Temps de lecture
~ 4 minutes

La sensation est surprenante… On a l’impression de laver ses cheveux avec un après-shampooing à la texture onctueuse (certains s’intitulent d’ailleurs Cleansing Conditioner ) et on y gagne une matière capillaire extrêmement souple, légère et soyeuse… et propre quand même !
À l’inverse des shampooings classiques (beaucoup de tensioactifs, peu d’ingrédients soin), les shampooings low poo contiennent peu de tensioactifs (toujours non sulfatés et parmi les plus doux et les moins moussants, comme ceux qui sont issus du sucre : Lauryl glucoside, par exemple) et beaucoup d’agents de soin, émollients, nourrissants et hydratants (glycérine, huiles végétales, alcools gras, extraits végétaux, vitamines…), ainsi que des agents conditionneurs capillaires (panthenol ou provitamine B5).
Comme dans la Crème Lavante Délicate Low Shampoo d’Yves Rocher, qui contient un extrait d’aubépine protecteur, issu de l’agriculture biologique (200 ml, 6,60 € ; prix de lancement : 3,30 €, du 2 au 30 mars). Sans silicone, sans sulfate ni colorant et évidemment sans parabène, cette formule, riche de plus de 99 % d’ingrédients d’origine naturelle, respecte l’intégrité de la fibre capillaire.
Inutile de dire que cette nouvelle génération de "crème lavante", qui mousse effectivement très peu, s’adresse à tous types de cheveux (sauf très gras) et fera le bonheur des cheveux colorés.

À l’origine…

À tout seigneur tout honneur… l’ancêtre du shampooing low poo est sans nul doute la Crème aux Fleurs de Léonor Greyl (200 ml, 21,85 €), lancée en 1973, une crème de soin lavante qui nourrit en profondeur les cheveux très secs, frisés ou colorés, et apaise les cuirs chevelus sensibles et irrités, notamment après une coloration ou un défrisage. Puis, 40 ans plus tard, la mode du "no poo" est passée par là (voir aussi l'article Une cure de jeûne pour votre peau ? ), donnant raison à la visionnaire Léonor Greyl.
En mai 2015, c’est au tour de Matrix, marque distribuée en salon (appartenant à la division des Produits Professionnels du groupe L’Oréal), de décliner dans la gamme Biolage les premiers cleansing conditioners adaptés aux différents types de cheveux : Cleansing Conditioner Soin Revitalisant Lavant, 500 ml, 25 €, aux agrumes pour les cheveux fins, à l’extrait d’açaï pour les cheveux normaux ou à l’extrait de grenade pour les cheveux bouclés.
Ces nouveaux "soins lavants", différents selon la densité et l’épaisseur de la fibre, laissent les cheveux doux et brillants, lisses et disciplinés, faciles à coiffer, sans frisottis ni effet statique. Ils permettent aussi de gagner du temps en n’utilisant qu'un seul produit qui lave et conditionne en même temps. Selon Matrix, " aux Etats-Unis, 20 % des femmes recherchent une alternative au shampooing traditionnel. Elles optent pour des shampooings sans sulfate, des shampooings secs mais aussi des cleansing conditioners ou soins low poo ". L’abondance des cheveux afro-caribéens y est sans doute pour quelque chose !
Car on l’aura compris, ce type de shampooing s’adresse en priorité aux cheveux secs ou déshydratés, bouclés, frisés ou crépus, abîmés et bien sûr colorés. Ils peuvent être fins, mais pas trop gras, ces derniers nécessitant un shampooing plus purifiant (on n’a pas dit décapant !).

Un mode d’emploi un peu différent

Alors qu’avec un shampooing classique, l’essentiel de l’application se fait sur le cuir chevelu (on ne fait qu’étirer le shampooing sur les longueurs), le shampooing low poo , lui, profite à toute la chevelure. Il doit être uniformément réparti, de la racine jusqu’aux pointes. On commence par masser le cuir chevelu, puis on reprend du produit (selon leur densité et leur longueur) pour bien enrober les longueurs. Et on le laisse agir 5 minutes. Au moment du rinçage, on ajoute un peu d’eau pour émulsionner plusieurs fois, tout en massant doucement le cuir chevelu. S’il convient pour un usage quotidien, le shampooing low poo peut aussi être utilisé entre deux shampooings traditionnels.

Ariane Le Febvre

© L'Observatoire des Cosmétiques
© 2015- 2022  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

399résultats