jeudi 28 mai 2020Zoom Nouveautés

Parfums, on monte le volume !

Parfums, on monte le volume !

Orientaux, chyprés, épicés ou floraux… les parfums du printemps sont particulièrement riches et opulents. Aucun risque avec eux de ne pas être sentis de loin ! Une aubaine en ces périodes de distanciation sociale…

Temps de lecture
~ 3 minutes

Il y aura toujours les deux catégories de femmes (parfois d’ailleurs à l’intérieur de la même personne), celles qui attendent de leur parfum une petite musique discrète qui chuchote à fleur de peau et ne s’exprime que pour elles-mêmes ou lorsqu’on est tout près d’elles, et celles qui recherchent des fragrances plus puissantes, dosées en décibels, qui déposent leur “avis de passage”. C’est à cette seconde catégorie de femmes que s’adressent nombre de parfums du printemps.

Une débauche de parfums intenses aux beaux jours

Intense… le mot carillonne au fronton de nombre de flacons du printemps…
Coco Mademoiselle Eau de Parfum Intense de Chanel (100 ml, 139 €), Si Passione Intense de Giorgio Armani (eau de parfum 100 ml, 137 €), Joy Eau de Parfum Intense de Dior (90 ml, 133 €), La Vie est Belle Intensément de Lancôme (eau de parfum 100 ml, 133,50 €), La Petite Robe Noire Eau de Parfum Intense de Guerlain (Série Limitée So Frenchy, 50 ml, 99 €, en exclusivité chez Sephora), The Only One Eau de Parfum Intense pour Femme de Dolce & Gabbana (100 ml, 137 €), Mon Paris Intensément d’Yves Saint Laurent (eau de parfum 90 ml, 126 €), Nomade Absolu de Parfum de Cholé (75 ml, 119 €)…
Les parfums ce printemps s’expriment un ton au-dessus, comme s’ils avaient anticipé la distanciation sociale et le port du masque. Plus charnels et affirmés, avec un sillage marqué, ils déposent leur empreinte partout où ils passent.

Des fragrances épicées troublantes

Pour l’opulence, on peut faire confiance à Serge Lutens !
Son dernier opus : Des clous pour une pelure (eau de parfum 100 ml, 120 €) ne déroge pas à la règle, même s’il appartient à la Collection Les Eaux de Politesse. Le créateur aime brouiller les pistes…
Cet aromatique épicé intense se révèle dans un jus étonnamment turquoise, qui rend hommage à l’orange, au clou de girofle et à la noix de muscade, non sans évoquer le pomander (cette orange piquée de clous de girofle). La dernière création de Byredo, Lil Fleur (eau de parfum 100 ml, 187 €) est un floral épicé où domine une voluptueuse rose, associée à un accord cuir et surtout à des notes de safran.

Les orientaux à l’honneur

Honneur au plus beau d’entre eux : Shalimar. Guerlain, à l’écoute de ses clientes, a choisi de rééditer le Shalimar Parfum Initial, créé en 2011, en une nouvelle édition confidentielle.
Ce floral oriental a donc été réveillé sous le nom de l’Initial et vient rejoindre la Collection Les Parisiennes.
Un parfum d’éveil qui vient sublimer les ingrédients signatures de Shalimar : l’iris Pallida (ici utilisé en surdose), la vanille et la bergamote, abrité dans l’iconique flacon aux abeilles (L’Initial, eau de parfum, 125 ml, 230 €).

Guerlain célèbre aussi la toute puissance du patchouli, mêlé à la rose, dans Patchouli Ardent (Collection Les Absolus d’Orient, eau de parfum 125 ml, 155 €).
Ses accents boisés profonds s’étirent dans un accord cuiré et musqué, formant un sillage intense.

Impossible d’évoquer les orientaux modernes sans mentionner le fabuleux Portrait of a Lady créé par Dominique Ropion pour les Editions de Parfums Frédéric Malle (100 ml, 280 €), une débauche de rose turques (pas moins de 400 fleurs par flacon de 100 ml) puis un cœur de patchouli imprégné de santal et d’encens.

L’éternel chic du Chypre

Comment célébrer Paris ? Pour Diptyque, seul le Chypre, cet accord mythique aux mille facettes, était en mesure de rendre hommage à la ville aux mille visages. Là encore, un bouquet de roses au bord de l’excès succède à la fraîcheur de la bergamote piquée de baies roses.
Liberté revendiquée : ici pas de mousse mais beaucoup de patchouli et un sillage envoûtant (Eau Capitale, eau de parfum, 75 ml, 130 €).

Capiteux à souhait, Lady Code de la Collection Privée de Valmont (eau de parfum 100 ml, 250 €) est aussi un chypré aux inflexions gourmandes, tandis que Paris 21 Rue Saint-Guillaume de Karl Lagerfeld (eau de parfum pour femme 100 ml, 55 €) revêt une tonalité plus florale pour incarner une certaine idée de la féminité à la française.

L’été sera chaud !

Yves Saint Laurent imagine Capeline, un accord torride de lys et de vanille inspiré des chapeaux emblématiques à larges bords du couturier (Collection Le Vestiaire des Parfums, eau de parfum 75 ml, 145 €), tandis que Gas fait triompher les floraux solaires, brûlants de sensualité (Sable d’Ambre, Summer 69 ou Sea Mimosa, 100 ml, 95 €).

Ariane Le Febvre
© 2020  CosmeticOBS

Zoom NouveautésAutres articles

327résultats