lundi 20 décembre 2010ANSM

Réactions indésirables aux cosmétiques : l'Afssaps cible les mésusages

Illustration Dominique Leroux pour l'Afssaps

Ce sont trois recommandations qui viennent d’être publiées par l’Afssaps : la première concerne le bon usage des produits cosmétiques en général, les deux autres (une à destination des consommateurs, l’autre pour les professionnels de la coiffure) se focalisent sur les teintures capillaires. L’idée commune est simple : bien utiliser ses cosmétiques peut contribuer à limiter les phénomènes de réactions indésirables. Mais est-ce aussi simple ? L’Observatoire des Cosmétiques a décrypté ces documents.

Temps de lecture
~ 7 minutes

 21 décembre 2010
Pour l’ Afssaps , la publication de ces recommandations découle logiquement des constatations effectuées dans le cadre de la Cosmétovigilance , mise en place depuis 2004. Régulièrement chaque année, l’Agence publie ainsi des rapports recensant les effets indésirables consécutifs à l’utilisation de cosmétiques .

Ce que pointe aujourd’hui l’ Afssaps , c’est qu’un nombre important de ces réactions indésirables , allant de phénomènes d’irritations à des réactions allergiques ou photo-allergiques (provoquées par une exposition au soleil) en passant par des urticaires de contact, des effets comédogènes ou des troubles de la pigmentation de la peau, proviennent du mésusage des produits, entendez : usage inapproprié ou ne respectant pas les conseils d’utilisation préconisés par les fabricants.

Lisez les étiquettes !

Pour les colorations capillaires (toujours les plus impliquées dans des réactions de types allergiques) comme pour tous les autres produits cosmétiques , l’Agence propose donc une série de recommandations, destinées à limiter ces mésusages, et par conséquence le nombre de réactions indésirables qui leur sont associées.

Pour l’ensemble des produits cosmétiques , après avoir rappelé les mentions qui doivent figurer obligatoirement sur l’étiquetage (nom et adresse du fabricant, contenu nominal ou quantité de produit , date de durabilité minimale ou de péremption, durée maximale d’utilisation ou période après ouverture , fonction du produit, précautions particulières d’emploi, liste des ingrédients et substances parfumantes identifiées comme susceptibles d’entraîner des réactions allergiques …), l’ Afssaps formule plusieurs recommandations à l’intention des consommateurs :

• Consulter la liste des "INGREDIENTS" figurant sur l’étiquetage, notamment pour repérer les substances auxquelles on peut être sensibilisé, et garder l’emballage qui la supporte même après l’utilisation du produit pour aider les professionnels de santé en leur facilitant le diagnostic des allergies.
• Respecter "le mode et les précautions particulières d’emploi", ce qui suppose de les lire attentivement avant la première utilisation, puis de respecter scrupuleusement les éventuelles mises en garde et consignes qu’ils préconisent.
• Prendre en compte la "durée de vie" du produit cosmétique , en ne dépassant pas la date de péremption et en respectant la durée d’utilisation conseillée après la première ouverture .

Si vous lisez régulièrement les pages de l’Observatoire des Cosmétiques, force est de constater qu’à ce stade, vous n’avez rien appris…

L’ Afssaps complète cependant ces recommandations de quelques conseils relevant davantage du bon sens et de l’hygiène :

• N’utilisez pas un produit cosmétique qui présente un aspect douteux (couleur suspecte, présence de taches à la surface du contenu, …) et/ou dégage une odeur anormale à son ouverture…
• Refermez bien un produit cosmétique après son utilisation.
• Utilisez un produit cosmétique avec des mains propres.
• Nettoyez ou renouvelez régulièrement les accessoires de cosmétiques (pinceaux, éponges, etc.).
• Ne partagez pas certaines catégories de produits cosmétiques (ex : sticks à lèvres.).

Évidemment, on ne perd rien à rappeler ces quelques mesures de base.
Et l’Agence enfin de mettre en garde plus particulièrement contre certaines catégories de produits, notamment lors d’expositions au soleil ou aux UV artificiels :

• les produits contenant des extraits végétaux
• les produits contenant des huiles essentielles
• les produits contenant de l’éthanol ( alcool )
• les eaux de parfum et les eaux de toilette

On connaît certains fabricants de cosmétiques, et notamment dans le monde du bio, qui doivent se sentir là particulièrement visés… L’ Afssaps souligne d’ailleurs, sous la mention "Important" que " les produits contenant des substances dites 'naturelles' ou les produits cosmétiques dits 'Bio' peuvent également être à l’origine d’effets indésirables, parfois graves ".

Le consommateur seul coupable ?

Plus dérangeant, l’ Afssaps , en ne ciblant que l’utilisation des produits et leurs mésusages, fait l’impasse sur une autre cause des réactions indésirables et notamment allergiques : la nature-même des substances mises en œuvre dans les produits.

Ainsi, pour les colorations capillaires, les recommandations de l’Agence, qu’elles soient destinées aux consommateurs ou aux professionnels de la coiffure, ne disent pas un mot du caractère fortement allergisant de nombre de colorants, ceux-là même dont la réglementation est actuellement en cours de révision au niveau européen… notamment du fait de leur caractère d’allergènes reconnus.
Là encore, l’ Afssaps cantonne ses recommandations au rôle (et donc à la seule responsabilité) du consommateur :

•  Lisez attentivement les consignes d’utilisation, les instructions, les précautions d’emploi, le mode d’utilisation…
•  Gardez l’emballage pendant 1 mois : les informations qui y figurent sont utiles en cas de réaction allergique.

L’Agence assortit encore ces règles communes à tous les produits de conseils plus spécifiques pour les colorations permanentes :

•  N’utilisez pas les teintures pour colorer vos cils et vos sourcils, pour réaliser un tatouage éphémère sur la peau, chez les enfants de moins de 16 ans, en cas de réaction antérieure à une teinture capillaire ou à un tatouage éphémère noir.
•  N’utilisez pas le produit sur un cuir chevelu sensible ou irrité, si vos cheveux ont été colorés avec du henné, des sels métalliques, une coloration progressive ou un produit de repigmentation.
• Évitez tout contact du produit avec les yeux, le visage, les oreilles, les mains ou toute autre partie corporelle.
• Retirer tous les objets métalliques de vos cheveux avant la coloration.
• Ne pas utiliser d’ustensiles en métal.
• Respectez le temps d’application indiqué et rincez bien les cheveux après le temps indiqué.
• Rincez vos cheveux immédiatement si vous ressentez, pendant la coloration, des picotements, une sensation de brûlure et/ou des démangeaisons, ou toute autre réaction anormale.

Bel effort de l’Agence tout de même, qui précise en toute fin, que " malgré le respect des recommandations listées ci-dessus et les contrôles et tests réalisés par le fabricant, des réactions allergiques aux produits de coloration peuvent tout de même survenir ".
On ne dira pas le contraire…

Pour aller plus loin, voir sur le site de l’Afssaps :
• Les Recommandations de bon usage des produits cosmétiques
• Le dépliant "Comment bien utiliser votre produit cosmétique" à destination des consommateurs
• Les Recommandations de bon usage des colorations capillaires permanentes à l’attention des consommateurs
• Les Recommandations de bon usage des colorations capillaires permanentes à l’attention des coiffeurs
• L’affiche "Les colorations capillaires permanentes" destinée aux consommateurs
• L’affiche "Les colorations capillaires permanentes" destinée aux coiffeurs

© 2010- 2020  CosmeticOBS

ANSMAutres articles

97résultats