CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
11 février 2020Comptes-rendus Congrès

À la découverte des lipides cosmétiques pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

À la découverte des lipides cosmétiques, par Michel Grisel

Ils sont à la base des formulations cosmétiques, assurent leurs textures, leurs fonctionnalités, leur efficacité… Mais les lipides aujourd’hui sont aussi synonymes d’enjeux nouveaux, pour les industriels et pour la recherche, du fait des inquiétudes consommateurs et environnementales qui menacent le secteur. Lors du congrès Lipids & Cosmetics, organisé par la Cosmetic Valley et Iterg les 29 et 30 janvier à Bordeaux, le Professeur Michel Grisel, de l’Unité de Recherche en Chimie Organique et Macromoléculaire du Havre, a présenté un panorama du monde des lipides et de leurs problématiques actuelles.

Temps de lecture : ~ 11 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Corps gras, graisses, huiles et beurres… l’histoire des lipides commence dès que l’homme est homme. Depuis toujours, il en est constitué et les utilise, d’abord de façon empirique, puis de manière plus étudiée.
Dès la Préhistoire, il associe les graisses des animaux à des minéraux pour leurs vertus décoratives (déjà cosmétiques !) et s’en peindre le corps, une tradition qui a perduré chez les aborigènes et les amérindiens, les anciens peuples d’Afrique et d’Égypte et jusqu’aux geishas japonaises…
Les lipides gardent leur fonction décorative encore au Moyen-Âge pour parer le teint ou teindre les cheveux, ou à la Renaissance avec ses fameuses touches de blush…

“Le maquillage d’aujourd’hui est né dans au XIXe siècle”, a raconté Michel Grisel, “grâce à Joseph-Albert Ponsin, comédien-cosméticien, qui crée des fards pour les besoins des comédiens de son théâtre. L’affaire sera développée par son associé, Alexandre-Napoléon Bourjois, qui, en 1879 crée la mythique ‘Poudre de riz de Java’, déjà proposée dans une petite boîte ronde… Le futur du maquillage, et ses innovations, prennent bien leurs sources dans ce long passé”.

Quand l’histoire devient scientifique

Les premiers chercheurs à s’intéresser aux corps gras ont été des médecins, par le biais de la découverte et de l’étude des calculs ...