CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
4 septembre 2018Comptes-rendus Congrès

Beauté & e-commerce : les marketplaces se réinventent pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Philippe Berlan

Devenir une marketplace qui vend de la beauté n’est pas chose aisée. Il faut se démarquer des concurrents et proposer une expérience différente de ce que les consommateurs vivent en retail. Pourtant, ce n’est pas impossible. Pour preuve, Philippe Berlan, Directeur général adjoint de La Redoute, est venu raconter à la conférence E-Beauté, organisée par le JDN le 7 Juin 2018 à Paris, comment il amorcé la transition digitale de l’enseigne et l’a transformée en marketplace.

Temps de lecture : ~ 6 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Arrivé à la Redoute il y a maintenant 6 ans, Philippe Berlan explique que l’enseigne n’est pas une “brand digital native”. On se souvient tous des catalogues papiers, symbole phare de la VPC.
Cependant, ce modèle, qui a fonctionné un temps, a eu besoin de se renouveler. “Notre entreprise était donnée comme morte. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. La transformation vers le digital était nécessaire”, dit-il.

Philippe Berlan se veut rassurant, la transition de La Redoute n’a affecté en rien son ambition première de tisser du lien avec ses clients. Au contraire, “le digital ouvre un nombre infini de possibilités de personnalisation pour toucher encore mieux nos consommateurs”, affirme-t-il.

Quelques chiffres

Comme l’a énoncé Philippe Berlan, l’enseigne a connu des heures difficiles mais a réussi à remonter la pente.
Aujourd’hui, la Redoute, c’est :
• 9 millions de visiteurs uniques par mois,
• 30 % du chiffre d’affaires réalisé à l’international grâce à une présence dans 26 pays,
• 10 millions de clients, dont 90 % de femmes,
• 99 % de notoriété parmi les 18-65 ans,
• 91 % du chiffre d’affaires réalisé grâce aux ventes en ligne.

Si ces données semblent être excellentes, Philippe Berlan garde la tête froide. “Nous sommes devenu un pure ...