lundi 26 octobre 2020Comptes-rendus Congrès

Comment le Covid change le paysage de la distribution cosmétique

Povilas Sugintas

Après plusieurs mois tumultueux et une crise sanitaire qui n’est pas encore terminée, l’industrie de la beauté est fortement impactée. Afin de voir en quoi le coronavirus a modifié la donne, Euromonitor a fait un point sur la situation et a également présenté, lors d’un webinaire le 6 octobre 2020, ses prédictions sur un futur à court terme.

Temps de lecture
~ 3 minutes

À l’instar de plusieurs secteurs, la filière cosmétique a enregistré un certain ralentissement. Selon Povilas Sugintas, consultant chez Euromonitor, “certaines catégories ont beaucoup plus souffert de la pandémie et du confinement. C’est le cas des parfums, des déodorants ou des teintures capillaires. En revanche, les produits pour le bain, les soins pour le visage ou pour les cheveux ont augmenté en taux de pénétration”.

De nouvelles habitudes de consommation

Avec le confinement, les consommateurs ont appris à prendre soin d’eux chez eux et surtout à faire attention à leurs dépenses. Euromonitor a questionné son panel afin de savoir si certaines habitudes prises pendant cette période ont vocation à durer une fois la crise sanitaire passée.
Parmi les comportements qui risquent de s’étendre dans le temps, on retrouve :
• l’augmentation de l’utilisation de produits liés au bien-être, à 40 %,
• l’utilisation quasi exclusive du shopping en ligne, à 55 %.
Cependant, le panel interrogé par le cabinet de tendances déclare à 60 % que la réduction de son budget beauté n’est qu’une mesure temporaire, bonne nouvelle pour les marques.

“Attention néanmoins”, a prévenu Povilas Sugintas. “Si le e-commerce arrive à contenir l’hémorragie, il ne parviendra pas non plus à …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Comptes-rendus CongrèsAutres articles

485résultats