CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
5 juin 2019Comptes-rendus Congrès

Guerlain, tout en transparence Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Guerlain

Les marques de cosmétique de luxe sont souvent accusées d’être langues de bois quant à leurs procédures internes ou encore de ne pas se soucier des problématiques environnementales. Guerlain a décidé de se démarquer et Sandrine Sommers, Responsable RSE et développement durable, a présenté les derniers axes de communication de la marque en termes de développement durable à l’occasion de la Beauty of Soucing with Respect Conference, organisée par l’UEBT les 20 et 21 mai 2019 à Paris

Temps de lecture : ~ 5 minutes

“Le consommateur est de plus en plus informé. Il cherche à savoir de quoi sont fait les produits qu’il consomme et il dispose de nombreux outils digitaux pour l’aider. Il est en quête de traçabilité. Mais chez Guerlain, nous n’avons pas attendu ces signaux pour communiquer avec plus de transparence et intégrer des process d’éco-conception. En réalité, cela à commencé chez nous il y a plus d’une dizaine d’années”, commence Sandrine Sommers. “Pour nous, être eco-responsable est source de créativité, d’innovation, de performance, et désormais une source de différenciation”.

Quatre piliers fondateurs

Si l’engagement de Guerlain envers les questions environnementales et sociétales ne date pas d’hier, la marque ne s’est pas toujours exprimée sur le sujet.
Aujourd’hui, elle a décidé de repenser ses objectifs autour de plusieurs axes et de communiquer davantage..

L’écodesign
Faire des produits de luxe ne sous-entend pas d’être sourd aux problématiques mondiales. Guerlain entend bien changer la donne et souhaite que d’ici 2020, 100 % de ses produits soient éco-conçus et plus respectueux de la planète.

La biodiversité
La marque est soucieuse du respect de la faune et de la flore. Elle a conscience de la nécessité de protéger les différentes espèces et est particulièrement attentive à la préservation des abeilles.

Le respect du climat
Comme le rappelle Sandrine Sommers, “nous vivons tous sur la même planète, nous avons donc tous intérêt à y faire attention. L’un des objectifs premiers de Guerlain est de réduire notre émission de CO2 et notre empreinte carbone”.

La solidarité
À l’instar du CEW, dont le slogan est “la beauté n’est pas futile”, la marque de luxe insiste sur la promotion de l’estime de soi. Pour Guerlain, la cosmétique s’adresse à tous et permet aussi d’apporter du réconfort à chacun, à des moments plus ou moins compliqués de la vie.

Traçabilité : le nerf de la guerre

Guerlain nourrit également l’ambition de lever totalement le voile sur la traçabilité et le sourcing de ses cosmétiques d’ici 2020.
La marque a développé une plateforme, accessible à tous depuis son site de e-commerce : la Bee Respect Plateforme.
Sur cette interface, on y trouve des informations sur le cycle de vie du produit, le packaging utilisé, les ingrédients qui composent la formule, leur provenance et également pourquoi ils ont été retenus par Guerlain.
“Au début, cet outil devait être interne, uniquement à destination de nos équipes afin de s’assurer de la bonne diffusion de toutes les informations concernant les produits. Avec le temps, nous avons décidé d’ouvrir cette plateforme à nos clients. Savoir ce qui se cache derrière leurs produits est aujourd’hui primordial pour eux. C’était donc notre devoir de répondre à cette demande”, explique Sandrine Sommers.

L’entreprise a décidé de parler également des ingrédients controversés. “Nous avons décidé d’expliquer ce que nous utilisons dans nos formules et comment nous travaillons. Si nous avons des alternatives, bien sûr nous remplaçons le-dit ingrédient, mais, si nous n’en avons pas , nous préférons être honnêtes et dire que pour le moment nous n’en avons pas”, admet la responsable RSE.

Actuellement, tous les cosmétiques Guerlain ne sont pas encore “traçables”.
“C’est un travail titanesque qui mobilise beaucoup de monde dans la société et en dehors, puisque nous devons interviewer tous les acteurs avec lesquels nous travaillons”, développe Sandrine Sommers. “Aujourd’hui, nous avons listé près de 400 ingrédients, dans quelques semaines la gamme maquillage sera intégrée à la plateforme et nous espérons qu’il en sera de même pour la parfumerie d’ici la fin de l’année”.
Patience, donc, avant de pouvoir lever totalement le voile sur les coulisses des cosmétiques de Guerlain mais il semblerait que le train de la transparence soit bel et bien en marche.

JS

Tous les articles (403)