CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
23 octobre 2019Comptes-rendus Congrès

Une étude sur la pénétration cutanée du dioxyde de titane pro Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

Une étude sur la pénétration cutanée du dioxyde de titane

Les nanoparticules de dioxyde de titane sont-elles dangereuses pour la santé humaine ? La question, qui fait débat, est cruciale, et notamment pour la cosmétique bio, puisque le TiO2 est l’un des deux seuls filtres anti-UV autorisés par ses référentiels. C’est pourquoi le laboratoire Odysud, qui développe les solaires bio de la marque Acorelle, a décidé de mener une étude pour donner un nouvel argument en faveur de sa sécurité. Véronique Planchon, Responsable du Pôle Recherche, Réglementation et Formation du laboratoire Odysud, en a présenté les résultats lors de la Rencontre Ingrédients organisée par Cosmébio le 8 octobre 2019.

Temps de lecture : ~ 8 minutes

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

En 2015, a rappelé Véronique Planchon, la France a compté 80 000 cas de cancers de la peau, dont les deux tiers étaient dus à des expositions excessives au soleil. D’où l’importance des produits de protection…
Mais qui dit produits solaires dit aussi filtres UV, anti-UVA et anti-UVB, dont on connaît les bénéfices pour la peau mais aussi leur potentiel dangereux pour la santé.

Filtres vs écrans UV

Il existe aujourd’hui deux types de filtres UV.

Les filtres chimiques et organiques

Ils ont la propriété d’absorber l’énergie des rayonnements de certaines longueurs d’ondes, passant alors dans un état excité avant un retour à l’état stable accompagné d’une dissipation d’énergie.

Véronique Planchon en a cité quelques-uns, comme l’Octocrylene, le Butyl methoxydibenzoylmethane, l’Ethylhexyl methoxycinnamate ou les Benzophenones, en faisant remarquer qu’ils avaient tous des inconvénients, qu’ils soient suspectés d’agir en perturbateurs endocriniens ou d’avoir des propriétés allergisantes, écotoxiques. Pas toujours photo-stables, certains sont aussi sous forme nanoparticulaire…

Une étude publiée en mai 2019 (Effect of Sunscreen Application Under Maximal Use Conditions on Plasma Concentration of Sunscreen Active Ingredients, JAMA. 2019;321(21):2082-2091. Matta, Murali K.; Zusterzeel, Robbert; Pilli, Nageswara R.; et al.) a confirmé que ces types de filtres ont la capacité de traverser la barrière cutanée.
Lors d’un ...