lundi 5 février 2018Congrès

Vers un mica responsable

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Le mica est un ingrédient précieux pour l’industrie cosmétique, notamment pour le segment du maquillage. Mais ce pigment minéral est souvent extrait, et particulièrement en Inde, dans des conditions très peu éthiques et en ayant recours au travail des enfants. Une situation que la “Responsible Mica Initiative” s’est donné pour mission de changer radicalement. Fanny Frémont, sa Directrice exécutive, a présenté ses actions lors du Sustainable Cosmetics Summit qui s’est tenu à Paris fin 2017.

Temps de lecture
~ 5 minutes

Le mica est un ingrédient minéral unique doté de propriétés chimiques, physiques et électriques très spécifiques. Il est utilisé en cosmétique notamment en tant que pigment nacré, mais il trouve aussi de nombreuses applications dans les industries de la peinture et des revêtements, du plastique, de l’automobile, de l’électronique, de la construction ou de l’énergie…
C’est ainsi une matière première clé pour de nombreux secteurs, présente dans de nombreux biens de consommation, et qui devrait être l’objet d’une demande en forte croissance dans les années à venir.

Le circuit parallèle indien

Ce minéral peut être extrait de carrières situées aux États-Unis, à Madagascar ou en Asie, mais 25 % du total du mica vendu dans le monde provient d’Inde, et en particulier de deux États : Bihar et Jharkhand.
Si l’on en croit les registres officiels, la production indienne de mica est de 20 000 tonnes par an, mais chaque année, le pays en exporte 128 000 tonnes. “La grande majorité du mica indien est extrait en dehors des circuits officiels”, a expliqué Fanny Frémont, “sans que sa collecte et son transport soient contrôlés. On peut voir ainsi des familles entières, avec leurs enfants parfois très jeunes, collecter du …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CongrèsAutres articles

575résultats