mercredi 9 mars 2011Lexique cosmétique

Epiderme

undefined

L’épiderme est la couche la plus superficielle de la peau, celle qui se voit et se touche ! En tant que tel, il nous révèle bien des choses sur les autres et sur nous-mêmes (fatigue, état de santé…). Grâce à sa structure et sa composition, il agit comme un rempart protégeant la peau et l’organisme en général des agressions extérieures. C’est aussi par cette couche de peau que "transitent" tous les produits cosmétiques que nous appliquons. Mais comment l’épiderme fonctionne t-il ?

Temps de lecture
~ 3 minutes

Les cellules de l’épiderme

L’épiderme est constitué de différentes cellules : les kératinocytes, les mélanocytes et les cellules de Langerhans.

Les kératinocytes : Ils représentent 80 à 90 % des cellules de l’épiderme. Ils se superposent en couches successives et évoluent de la couche basale (la plus profonde) vers la couche cornée (la plus superficielle). Elles sont solidement attachées les unes aux autres par des points d’ancrage appelés "desmosomes". Leur fonction essentielle est de fabriquer la kératine, protéine fibreuse qui confère à l’épiderme sa résistance chimique et mécanique.

Les mélanocytes : Ils représentent environ 13 % des cellules de l’épiderme. Ils sont intercalés entre les kératinocytes de la couche basale. Leur fonction est de produire la mélanine : un pigment photo protecteur. C’est grâce à ce pigment que la peau bronze au contact des UV.

Les cellules de Langerhans : On les trouve dans les couches intermédiaires de l’épiderme. Ce sont des cellules immunitaires, leur rôle est donc de protéger l’épiderme des éventuelles agressions extérieures.

Les couches de l’épiderme : "Un mur de protection"

L’épiderme est constitué de différentes couches successives. Les deux principales sont : la couche basale et la couche cornée.

La couche basale : Elle est formée d’une seule rangée de kératinocytes et de quelques mélanocytes et repose sur la jonction dermo-épidermique. C’est au niveau de cette couche que se forment les kératinocytes (par mitose ou division cellulaire).

La couche cornée : Il s’agit de la couche la plus superficielle de l’épiderme, elle est en contact direct avec l’extérieur. Cette couche est constituée de kératinocytes "morts" (à ce niveau, le kératinocyte est simplement une cellule remplie de kératine). Ces cellules mortes vont se détacher progressivement de la peau : c’est le phénomène de desquamation.

Le fonctionnement de l’épiderme

Sa position, en contact avec l’extérieur, en fait une proie facile pour les agressions en tous genres (froid, pollution, bactéries…). À sa surface, on trouve un film protecteur appelé le film hydrolipidique; ce film permet de maintenir l’ hydratation cutanée et, de par sa composition, il limite l’intrusion de particules étrangères.

En plus du rôle de protection, l’épiderme fabrique de la kératine au cours du phénomène de kératinisation et de migration des cellules. En effet, la peau se renouvelle environ tous les 28 jours. Les cellules issues de la mitose au niveau de la couche basale migrent progressivement jusqu’à la couche cornée en subissant quelques modifications : elles s’aplatissent au fur et à mesure de leur ascension, les organites (constituants des cellules) et le noyau disparaissent et elles se chargent en kératine. Au niveau de la couche cornée, les cellules sont mortes et se détachent du reste de la peau.

Ainsi, tous les 28 jours, une nouvelle peau, toute neuve "se développe".

© 2011- 2020  CosmeticOBS

Lexique cosmétiqueAutres articles

182résultats