HT :
TVA :
TTC :

Le symposium sur les tests cliniques et précliniques
samedi 17 janvier 2009Lexique cosmétique

Nature & Progrès

Nature & Progrès

Logo français désignant un Cosmétique Bio-écologique, délivré par une association de consommateurs et de professionnels (producteurs et transformateurs) regroupés en fédération. Parallèlement à un cahier des charges technique élaboré en 1998, les adhérents doivent se conformer à la Charte de Nature & Progrès, qui les engage sur de nombreux points environnementaux et sociaux, pour pouvoir l’apposer sur leurs produits.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Le principe de base est que tous les produits cosmétiques et d’hygiène corporelle doivent êtres issus de substances ou de composition de matières premières obtenues en ayant recours a des procédés physiques ou chimiques simples, sans utilisation de molécules de synthèse, et répondant à toutes les étapes de la fabrication à des normes et à des critères précis de respect de l’environnement.

En pratique, cela veut dire : 100 % des ingrédients d’origine naturelle (avec une préférence pour les matières premières végétales sous mention N&P, Demeter ou AB, à l’exclusion des espèces en voie de disparition, et répondant aux critères du commerce équitable), pas de composé issu de la synthèse ou dérivé de la pétrochimie, à l’exception de trois conservateurs dans la limite de 0,6 % du produit fini.

La charte Nature & Progrès dresse une liste très précise des matières premières autorisées ou interdites. Elle bannit ainsi les ingrédients d’origine animale, à l’exception des produits lactés, dérivés des œufs ou issus de la ruche. Les matières minérales ne sont autorisées que si leur extraction n’engendre pas de pollution ni de dégradation du paysage.

Tous les solvants, colorants, huiles et graisses, antioxydants, émulsifiants et tensioactifs, parfums, gélifiants, filtres anti-UV ou correcteurs de pH synthétiques, sont interdits. Aucune exception non plus pour les conservateurs : seuls les acides sorbique et déhydroacétique sont permis, en association avec des huiles essentielles, de la propolis, des extraits de plantes ou de l’alcool (autorisé en tant que solvant). Les gaz propulseurs d’origine pétrochimique (butane, propane…) sont bannis au profit des gaz inertes.

Côté transformation, l’usage du micro-ondes, la ionisation, les OGM, la chimie du chlore, l’éthoxylation sont interdits, seuls des procédés simples sont autorisés pour l’obtention des matières premières, qu’ils soient mécaniques (broyage, centrifugation, pression à froid, séchage, atomisation, filtration) ou chimiques (distillation à la vapeur d’eau, macération, fermentation, extraction alcoolique à l’éthanol ou hydroalcoolique).

Les produits doivent être au maximum biodégradables et les emballages recyclables.

Pour aller plus loin
• Voir le site Internet de Nature & Progrès.

FP
© 2009- 2022  CosmeticOBS
Meilleure innovation ingrédient 2022

Lexique cosmétiqueAutres articles

178résultats