mercredi 24 novembre 2021Marché

L'art de l'export cosmétique au Japon

L'art de l'export cosmétique au Japon

Le Japon figure dans la liste des pays prioritaires à cibler lorsqu’une entreprise cosmétique souhaite s’internationaliser. Et pour maximiser ses chances de réussite, la Team France Export de Business France a décortiqué le marché sous toutes ses coutures afin de compiler les informations nécessaires pour se préparer à commercer au Japon.

Temps de lecture
~ 3 minutes

La beauté est une religion au Japon. Le marché cosmétique représentait 20,3 milliards d’euros en 2020. “Il s’est contracté de près de 10 % à cause du Covid-19”, commente Business France. “La crise sanitaire a frappé presque toutes les catégories de produits, notamment le maquillage (-26 % de prévision en 2020), le parfum (-19 % de prévision en 2020) et les produits de soins pour la peau (-16 % de prévision en 2020). En revanche, le marché des produits d’hygiène, tels que les savons liquides pour les mains et les désinfectants, a bénéficié d’une belle croissance (+34 % de prévision en 2020)”.

Tendances
Bien que le Covid ait entraîné une fermeture de certains points de vente ainsi qu’une limitation de l’entrée des touristes, les Japonais ont continué à prendre soin d’eux durant la crise.
Certaines marques ont profité de la période pour lancer des services de conseil beauté par téléphone avec la possibilité de commander des produits. Face au succès de ce service, certains acteurs envisagent de développer davantage ce canal.

Caractéristiques du marché
66 % des produits cosmétiques vendus au Japon sont fabriqués sur le territoire national. Cependant, la part des importations est en croissance (1,9 milliard d’euros en …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

MarchéAutres articles

349résultats