mercredi 11 janvier 2017Conseiller les consommateurs

Petit précis de démaquillage

undefined

Si se démaquiller est la condition sine qua non pour garder une mine éclatante, bien le faire est d’autant plus important. Et oui, autour de ce geste gravitent plusieurs paramètres essentiels. Petite séance de rattrapage pour offrir à sa peau un démaquillage digne de ce nom.

Temps de lecture
~ 4 minutes

Nécessaire à la beauté de la peau, ce geste routinier est parfois mal exécuté. Trois principes sont à retenir.

Qu’est-ce-que le démaquillage

Bien que la réponse soit dans l’énoncé, à savoir, retirer le maquillage à la surface de la peau, il est important de rappeler sur quels principes repose le démaquillage pour mieux l’aborder. Jean-Claude Le Joliff, longtemps directeur de la recherche et du développement chez Chanel et fondateur de la Cosmétothèque , explique que ce geste peut être effectué de deux façons différentes.

La dilution
À la surface de la peau, il y a une pellicule grasse appelée sébum. Cette substance va fixer les impuretés et les résidus de maquillage sur la peau. Pour les déloger, il est possible d’utiliser des produits qui vont diluer les impuretés, puis les retirer totalement du visage, soit par rinçage soit par essuyage. Ces produits sont à base d’esters d’acides gras ou d’huiles minérales. Ce sont les huiles et les laits démaquillants.

Le "mouillage "
Pour retirer le sébum qui est gras et qui ne s’enlève pas à l’eau, il existe des eaux micellaires. Elles sont formulées à partir de tensioactifs et de détergents doux, des ingrédients qui ont comme propriété …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Conseiller les consommateursAutres articles

85résultats