jeudi 17 mars 2011Lexique cosmétique

Cheveux

©TAP-Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Les cheveux sont considérés comme une annexe cutanée kératinisée (composée de kératine). De couleur, d’épaisseur ou "de texture" variées, les cheveux sont un reflet de notre culture ou de nos origines et aussi de nos goûts. En moyenne, une chevelure se compose de 120 000 à 150 000 cheveux qui subissent une croissance constante tout au long de la vie…

Temps de lecture
~ 3 minutes

Les cheveux, en général…

Les cheveux ont un diamètre de 50 à 100 micromètres (pour obtenir une épaisseur de 1 mm il faut donc "empiler" 10 à 20 cheveux). Leur croissance est lente : on estime qu’un cheveu pousse d’environ 1 cm par mois, et l’on perd chaque jour de 50 à 100 cheveux.

Selon l’origine ethnique, la texture des cheveux peut être différente : crépus, fins, raides ou frisés. Cela dépend de l’implantation des follicules pileux. Par exemple, les follicules très "droits" donneront des cheveux très raides de type asiatique, tandis que les follicules plus "souples" offriront une chevelure ondulée ou bouclée.
On retrouve aussi une large gamme de couleurs différentes du blond très clair chez les nordiques au brun foncé des méditerranéens ; comme pour la peau ou les yeux, la couleur des cheveux est due à la fameuse mélanine qui colore la fibre capillaire.

Structure du follicule pileux et du cheveu

Le follicule pileux (ensemble de la structure pilaire) fonctionne de façon cyclique, permettant aux cheveux de se renouveler sans cesse.
Ce follicule est composé de différentes structures :
• Le cheveu implanté dans le follicule pileux.
• La glande sébacée débouchant dans le canal pilaire. Chaque follicule pileux est "attaché" à une glande sébacée; le cheveu et le sébum parcourent le même chemin pour aboutir à l’extérieur de la peau.
• Le muscle horripilateur, muscle situé à la base de chaque cheveu (ou poil). Il participe à la thermorégulation, grâce au réflexe de "chair de poule".

Le cheveu, lui, est constitué d’une partie apparente appelée la tige pilaire et d’une partie profonde : la racine.

Croissance du cheveu

C’est au niveau du bulbe pileux que la naissance du cheveu a lieu. Grâce à des divisions cellulaires, le cheveu se forme, commence à se développer et à pousser jusqu’à la surface de la peau.
La croissance du cheveu suit trois phases :
• La phase anagène : il s’agit de la phase pendant laquelle les cellules se multiplient, permettant au cheveu de pousser. Cette phase est aussi celle où la synthèse de mélanine est la plus importante, donnant ainsi de la couleur aux cheveux.
• La phase catagène correspond à une phase de repos, les divisions cellulaires et la synthèse de mélanine cessent.
• La phase télogène est la phase "d’élimination" du cheveu "mort", celui-ci finira par tomber spontanément.

Ainsi, au cours de la vie, les cheveux suivent un cycle de croissance continu : quand un cheveu meurt, un nouveau prend vie au niveau du bulbe pileux.

Cheveux et cosmétiques

Le cheveu, ou plutôt la tige pilaire (partie visible) est biologiquement mort. Cependant, il agit comme un "buvard" absorbant les produits appliqués. Les produits cosmétiques utilisés sur les cheveux vont ainsi gainer le cheveu et en améliorer l’aspect, sans avoir de réelles actions du fait du caractère inerte de la fibre.

© 2011- 2020  CosmeticOBS

Lexique cosmétiqueAutres articles

182résultats