HT :
TVA :
TTC :

Les inscriptions sont ouvertes !
mardi 19 mars 2024Marché

Bilan et performances de la beauté en 2024

Bilan et performances de la beauté en 2024

Lors de son traditionnel Beauty Business (organisé à Paris le 1er mars 2024), le CEW France a donné la parole à Circana (ex NPD et IRI) pour dévoiler les résultats 2023 de la filière cosmétique. Cette présentation, réalisée à deux voix par Mathilde Lion et Emily Mayer, a mis en perspective un secteur français à la traîne et qui peine à retrouver son souffle.

Temps de lecture
~ 3 minutes

“À l’échelle mondiale, l’industrie de la beauté se porte très bien”, démarre Mathilde Lion. “Qu’il s’agisse du prestige ou de la grande distribution, on observe une croissance à deux chiffres partout. Mais quand on regarde de plus près, la France fait office de vilain petit canard avec une croissance à 5 % (-2 % en unités)”.

En détail, la cosmétique française représente 13,6 milliards de chiffre d’affaires (toutes catégories confondues). Le mass market absorbe 84 % des unités vendues, mais enregistre un recul de 3 % versus 2022.
Le prestige se porte mieux avec une augmentation de 7 % de sa valeur par rapport à l’année dernière, mais sans progrès sur les unités. “Le circuit gagnant de cette année en France est la parapharmacie. On observe plus de demandes de la part des consommateurs et une croissance de 12 % comparée à 2022”.

Zoom sur la grande distribution et le prestige

Le “mass market” génère la moitié du chiffre d’affaires de la beauté en France (49 %), mais c’est également le réseau qui va le moins bien. Mis à part les produits d’hygiène, les différentes familles de cosmétiques (soins de la peau, parfums, maquillage…) sont peu achetées par les consommateurs. …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

MarchéAutres articles

548résultats