vendredi 11 janvier 2013Marché

Clarins enterre Kibio

©L'Observatoire des Cosmétiques

La décision a été prise à la mi-décembre. Elle est confirmée aujourd'hui par le groupe Clarins : Kibio sera en "arrêt d'activité" à partir de février. Le temps de boucler le plan de licenciement des 22 salariés qui restaient encore dans l'entreprise, puisque la marque de cosmétiques bio ne sera ni vendue ni cédée. Trop d'argent perdu et pas de perspectives, même à long terme, ont scellé le sort de Kibio, qui va disparaître.

Temps de lecture
~ 3 minutes

Créée en 2005 par Pierre Cabane et Laurent Potier, deux anciens cadres de L'Oréal, Kibio avait cédé 10 % de son capital à Clarins en 2006, avant d'être rachetée en totalité en 2010.
Les créateurs partis, le groupe Clarins avait donc seul en main la destinée de la marque bio.

Deux ans plus tard, c'est donc la cessation d'activité qui a été décidée. "Nous n'arrivions pas à nous en sortir financièrement", a expliqué Olivier Courtin-Clarins, directeur général du directoire du groupe Clarins, à L'Observatoire des Cosmétiques. "Nous avons essayé de restructurer, mais les perspectives pour la marque restaient négatives au moins jusqu'en 2016".

Trop de turn-over à la tête de l'entreprise (plusieurs "patrons" se sont succédé depuis le rachat de Kibio), des erreurs de stratégie ?
Clarins pourtant avait beaucoup investi dans le développement de sa marque bio : les formules avaient été revisitées, de nouveaux produits lancés, de gros budgets publicitaires débloqués en 2011. Mais la méthode qui marche bien pour la marque Clarins n'a pas pris pour Kibio. "On a peut-être fait des erreurs, sorti trop de produits", dit aujourd'hui Olivier Courtin-Clarins, "mais surtout, les clientes ne sont pas là. Toutes les études que …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements


Eléments associés(1)

MarchéAutres articles

367résultats