lundi 9 novembre 2020Marché

Comment exporter en Corée du Sud ?

Comment exporter en Corée du Sud ?

Dans le cadre de son “Relance Export Tour”, Business France encourage les entreprises à tenter leur chance à l’étranger afin de relancer l’économie de la filière de la beauté. Parmi les pays d’intérêt pour les marques françaises, on trouve la Corée du Sud. Les spécificités de cette zone ont été détaillées à l’occasion d’un webinaire lors du salon E-Cosmetic360 le 12 novembre 2020.

Temps de lecture
~ 3 minutes

La réputation de la Corée du Sud n’est plus à faire. C’est à elle que l’on doit la K-Beauty et bon nombre d’innovations. Malgré une maturité certaine, le marché des cosmétiques reste dynamique (+3 % de croissance annuelle moyenne sur 2013-2018). Il s’agit du neuvième marché mondial (3 % du marché global), juste derrière la France et l’Inde. Le secteur de la beauté pèse lourd. Il représente 11,4 milliards de dollars.
Le soin pour la peau est largement dominant (5,5 milliards de dollars), suivi par le maquillage (2 milliards) et le parfum (200 millions).

Les Sud-Coréens sont de grands consommateurs de cosmétiques et l’on estime que chaque habitant utilise en moyenne 20 produits différents par mois.
“L’apparence et l’image occupent une place centrale, autant dans la sphère privée que dans la vie professionnelle. La clientèle est ainsi très exigeante et demandeuse d’innovations”, ajoute Business France. “L’efficacité reste le principal critère d’achat, mais les packagings, parfums, design et textures sont très importants. Les Coréens s’orientent également de manière croissante vers les produits biologiques et naturels, considérés comme plus sains”.

Caractéristiques du marché

Les acteurs locaux sont très compétitifs. Ils sont environ 2000 sur le territoire et deux d’entre eux, LG Household …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

MarchéAutres articles

349résultats