HT :
TVA :
TTC :

Spécial ÉTÉ 2022
mardi 7 juin 2022Marché

Export : se préparer au marché danois

Export : se préparer au marché danois

Le secteur cosmétique au Danemark est dynamique et mature. En 2020, il affichait un chiffre d’affaires d’1,3 milliards d’euros. Les Danois ont un pouvoir d’achat élevé et dépensent en moyenne 224 euros par an pour leurs soins cosmétiques. Ce pays offre des perspectives de développement intéressantes. La Team France Export a collecté toutes les données pertinentes à connaître sur le marché.

Temps de lecture
~ 2 minutes

Les Danois jouissent d’un PIB 59 770 dollars à l’année. De ce fait, ils n’hésitent pas à mettre le prix dans leurs cosmétiques. “On observe d’ailleurs une tendance à la premiumisation pour les années à venir”, analyse Business France. “L’impact de la crise sanitaire a été moins important que dans d’autres pays. Un basculement de la demande vers des produits à moindre coût n’a donc pas été constaté au Danemark en 2020. Au contraire, c’est le segment prestige qui continue de croître”.

Caractéristiques du marché
Le marché danois est très concurrentiel. Les grands groupes sont présents, tout comme les marques locales (Gosh!, Tromborg, Nilens Jord, Derma, Rudolph Care, Beauté Pacifique…).C’est l’enseigne danoise Matas qui se taille la part du lion. Avec 265 points de vente et un chiffre d’affaires de 560 millions d’euros, elle peut se targuer d’être le leader de la beauté dans le pays.

“Rituals, The Body Shop et Sephora sont les seuls acteurs étrangers à avoir des magasins physiques au Danemark”, ajoute Business France. “À noter que les poids lourds de l’e-commerce comme Zalando ou Boozt se sont lancés dans le secteur des cosmétiques et rognent lentement mais sûrement des parts de marché”.

Positionnement de l’offre française …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

MarchéAutres articles

452résultats