HT :
TVA :
TTC :

Spécial ÉTÉ 2022
jeudi 23 juin 2022Marché

Le b.a-ba de l'export cosmétique en Turquie

Le b.a-ba de l'export cosmétique en Turquie

La Team France Export de Business accompagne les industriels français dans leurs projets d’internationalisation. Et pour aider les marques cosmétiques à affiner leur stratégie à l’export et sélectionner les marchés les plus adéquats, la structure a fait la liste des zones intéressantes. Cap sur la Turquie.

Temps de lecture
~ 3 minutes

La Turquie a une population jeune (50 % des habitants ont moins de 22 ans). Sa force de consommation est dynamique.
Les Turques consacrent en moyenne 120 € par an à l’achat de produits de beauté.

Comme partout, la distribution physique a été chamboulée par la crise sanitaire.
Néanmoins, l’e-commerce et le tourisme ont permis au secteur cosmétique de garder une certaine attractivité.

Caractéristiques du marché
Les multinationales dominent le secteur: L’Oréal, Unilever, Procter & Gamble, Nivea et Avon représentent 34 % des parts de marché.
“Seuls 10 % des produits cosmétiques commercialisés en Turquie sont fabriqués localement”, reprend Business France. “Il s’agit majoritairement de produits d’hygiène grand public. Cependant, les marques turques se sont développées sur les segments du soin visage grâce à l’émergence de l’e-commerce (en Turquie via la plateforme Trendyol) qui fait sauter les barrières à l’entrée traditionnelles. Ces entreprises font souvent appel à des prestataires étrangers pour les aider à formuler”.

Positionnement de l’offre française
La France est le deuxième fournisseur du pays (derrière l’Allemagne) avec près de 11 % de parts de marché (soit 192 millions d’euros en 2020). Parmi les marques présentes, on retrouve : L’Oréal, Yves Rocher, Mustela, Bioderma, Pierre Fabre, Codage, Sephora, …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

MarchéAutres articles

452résultats