HT :
TVA :
TTC :

Découvrez les fonctionnalités PRO
mercredi 18 mai 2022Marché

L'essentiel sur l'export cosmétique au Maroc

L'essentiel sur l'export cosmétique au Maroc

Estimé à hauteur de huit millions d’euros, le marché de la beauté est en pleine expansion. C’est la raison pour laquelle la Team France Export de Business France encourage les entreprises françaises à considérer le Maroc dans leur stratégie d’internationalisation. Focus sur cette zone prometteuse.

Temps de lecture
~ 3 minutes

La cosmétique est une des industries les plus dynamiques du Maroc. Elle devrait connaître une croissance annuelle de 7,5 % jusqu’à 2025.
Le pays est particulièrement reconnu pour sa culture de plantes aromatiques et médicinales (PAM) qui sont majoritairement réservées à l’export (141 000 tonnes cultivées à l’année).

Le tourisme joue aussi un rôle important dans la puissance du secteur du soin.
Le Maroc est la deuxième destination la plus prisée de la zone MENA. Les spas, hammams et autres instituts sont appréciés des visiteurs. On dénombre près de 1800 structures.

Comme partout, le Covid-19 a un impact sur la filière de la beauté (-20 % de ventes en 2019). Les catégories socialisantes ont davantage souffert. Les établissements professionnels, fortement liés au tourisme, ont également vu leur fréquentation baisser en flèche.
“En revanche, la crise sanitaire a favorisé l’augmentation de la production de PAM en raison de leur utilisation dans plusieurs domaines, dont la médecine traditionnelle”, explique Business France.

Caractéristiques du marché
Le secteur est dominé par l’offre internationale. Mais cette situation est en train d’évoluer. “Dans les années 2000, le ratio était de 90 % de parts de marché pour les enseignes étrangères contre 10 % pour le national. …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les services PRO de CosmeticOBS

MarchéAutres articles

441résultats