CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
20 février 2018Les tendances cosmétiques

Cosmétiques naturels et bio : perceptions et attentes des consommateurs pro

© CosmeticOBS-L'Observatoire des Cosmétiques

Le 13 février, l’institut d’études marketing Harris Interactive a présenté les résultats d’une enquête réalisée en collaboration avec L’Observatoire des Cosmétiques sur la naturalité en cosmétique. Au programme : décryptage des nouveaux enjeux pour la beauté naturelle et bio, perception de ce secteur par les consommateurs, place des labels et importance des ingrédients… et un constat : le naturel sera bien un des moteurs du marché des cosmétiques en 2018. Mais quel naturel ?

Cet article n'est disponible que pour les abonnés PRO

Cette enquête qualitative a été réalisée en ligne en décembre 2017 auprès de 1000 personnes (hommes et femmes de 15 ans et plus, même si l’analyse a été axée en priorité sur les femmes) représentatives de la population française.

Des préoccupations environnementales à l’attrait du naturel

De façon générale, l’environnement est un sujet de préoccupations pour beaucoup de Français : 89 % disent ainsi faire un effort conscient de recyclage, 79 % préfèrent les marques qui agissent de façon socialement responsables. Une des conséquences est que le bio est déjà une habitude de consommation bien installée : 80 % des personnes interrogées disent acheter des produits alimentaires bio de temps en temps et 54 % au moins une fois par mois. Elles sont 69 % et 28 % à faire de même pour les produits d’entretien, 22 % et 10 % pour les produits d’hygiène et de soin pour bébé.
75 % sont également préoccupées par les risques auxquels leur peau est exposée…

La poussée vers le naturel

Quelle incidence sur les cosmétiques naturels et bio ?
Si 85 % des Françaises reconnaissent chercher des produits efficaces, 68 % disent aussi croire davantage aux solutions naturelles qu’aux scientifiques, et 67 % sont soucieuses de l’innocuité de leurs produits.
60 % affirment lire attentivement leur composition et 54 % être prêtes ...