mardi 23 février 2021Covid

Eczéma et coronavirus

Eczéma et coronavirus

L’eczéma est une maladie inflammatoire chronique. Elle se caractérise par une sécheresse cutanée persistante et douloureuse. Les recommandations sanitaires en vigueur, induites par la crise de Covid-19, ne contribuent pas à l’amélioration de l’état des personnes atteintes par cette affection. C’est donc dans une optique d’accompagnement et de conseils que l’Association Française de l’Eczéma (en partenariat avec les experts de La Roche Posay), a organisé une master class diffusée le 16 février 2021 sur Internet.

Temps de lecture
~ 2 minutes

“Dans presque tous les pays du monde, le port d’un masque est obligatoire dans les lieux publics. Mais il peut également provoquer du prurit, des érythèmes et des dermatites de contact allergiques, et entraîner une aggravation des maladies de la peau”, explique l’AFE.

Afin de mieux comprendre quelles problématiques peuvent rencontrer les patients atteints d’eczéma en période de Covid-19, l’organisme a conduit une étude entre le 1er et le 17 juin 2020, sur un panel de 321 personnes. Tous les sondés ont répondu à un questionnaire en ligne, de manière anonyme.
L’enquête, qui vient d’être publiée dans la revue scientifique JEADV (Journal of the European Academy of Dermatology and Venereology), s’est focalisée sur les différentes perceptions et symptômes liés au port d’un masque.

Parmi les 321 participants :
• 45 % ont révélé porter systématiquement un masque en extérieur (au moment du sondage, le port du masque n’était pas obligatoire, ndlr),
• 31 % ont admis qu’ils n’étaient pas sortis parce qu’ils ne voulaient pas porter de masque,
• 71 % ont fait état d’une sensation de chaleur,
• 54 % ont indiqué avoir ressenti une transpiration excessive,
• 8 % ont signalé une exacerbation des démangeaisons,
• …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

CovidAutres articles

78résultats