mardi 12 janvier 2021Les tendances cosmétiques

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ?

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ?

Deux confinements à ce jour, l’instauration du télétravail, l’obligation de porter le masque et le respect de la distanciation sociale ont eu raison des routines beauté des Françaises. Comment se sentent ces consommatrices après 10 mois de crise sanitaire ? C’est à cette question que l’IFOP a essayé de répondre à travers une récente enquête.

Temps de lecture
~ 2 minutes

Les résultats sont issus d’une étude lancée mi-novembre auprès de 500 femmes âgées de 15 ans et plus, dans un échantillon représentatif de la population.

“Quand on demande aux Françaises à quel point elles se sentent belles en cette période, une majorité d’entre elles (environ 60 %) ont une impression relativement positive et inchangée par rapport à avant la pandémie”, commente l’IFOP. En revanche, 35 % d’entre elles confient être moins à l’aise avec leur apparence actuelle.
En effet, la perception de soi est mise à rude épreuve, car “l’effet d’isolement est clairement un facteur de démotivation lorsqu’il s’agit de se faire belle. Et par ricochet, un facteur de dépréciation de l’image que l’on a de soi”.

Les plus jeunes ne sont pas épargnées
Selon les résultats de l’enquête, 48 % des questionnées de 15 à 25 ans déclarent se trouver moins jolies depuis le début de la pandémie. D’après l’institut de sondages, à cet âge-là, l’apparence est importante et on est bien plus tributaire du regard des autres .

Les “Millenials” seraient-elles donc déprimées ? Seulement une partie, car 44 % des jeunes femmes issues de la génération Y constatent avoir le même regard sur elles qu’à l’accoutumée. Les …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPREMIUM, PRO, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

Les tendances cosmétiquesAutres articles

364résultats