CosmeticOBS - L'Observatoire des Cosmétiques
24 janvier 2011Lexique cosmétique

PEG Ajouter à mon portfolio
fonctionnalité réservé aux abonnés pro
voir nos formules d'abonnement

©Thinkstock/L'Observatoire des Cosmétiques

Acronyme pour PolyEthylene Glycol. Par extension, les "PEGs" désignent tous les ingrédients cosmétiques qui en sont dérivés, et qu'on peut reconnaitre par les lettres "PEG" dans leur appellation officielle.

Temps de lecture : ~ 3 minutes

Les PEGs peuvent être synthétiques ou revendiqués d'origine naturelle, assez lointaine cependant vu leur procédé de transformation puisqu'ils sont obtenus par éthoxylation.
Cette réaction chimique consiste en un greffage de molécules d’oxyde d’éthylène sur la matière première de base, à très fortes températures et sous haute pression.

Pourquoi ils sont utilisés

Les dérivés de polyéthylène glycol sont des substances largement utilisées dans les produits cosmétiques , principalement en tant qu’ humectants , pour "retenir" l’eau et prévenir le dessèchement, du cosmétique lui-même comme de la peau.

Leur nom, sous la forme de leurs initiales suivies de leur poids moléculaire, indique leur origine et leur structure. Un poids moléculaire inférieur à 500 signale une consistance liquide, un chiffre supérieur à 500 une graisse ou une cire. Le PEG-8 est ainsi un humectant se présentant sous forme liquide.

Leurs esters, quant à eux, font office d’agents émulsifiants ou tensioactifs (pour permettre le mélange homogène de matières premières a priori non miscibles comme l’ eau et l’huile). On peut les retrouver ainsi dans pratiquement toutes les catégories de cosmétiques se présentant sous forme d’ émulsion , des gel-douches aux crèmes de soin, en passant par les mousses à raser ou les dentifrices.

Pourquoi ils sont décriés

De l’avis général des scientifiques et des autorités sanitaires, ces composés ne présentent pas en eux-mêmes de réel danger pour la santé, même s’ils peuvent éventuellement servir de support à d’autres substances chimiques, dont certaines cancérogènes, mais sous forme de résidus à très faibles doses.

La plupart sont plutôt bien tolérés par la peau, mais quelques-uns sont dotés d’un potentiel irritant s’ils sont utilisés en grandes quantités. Quelques-uns on également la propriété d’accroître l’absorption par l’ épiderme des autres composés présents dans les cosmétiques, en le rendant plus perméable.

Ils sont principalement critiqués du fait de leur procédé de fabrication, un des plus polluants de la cosmétique pour l’environnement, et ils s’avèrent d’autre part assez difficilement biodégradables.

Les reconnaître dans une liste d'ingrédients est facile : tous comportent le groupe de lettres "PEG" inscrit en majuscules.

Tous les articles (180)