vendredi 3 décembre 2010Le langage des étiquettes

Un Flashcode sur un cosmétique, pour quoi faire ?

undefined

Il s’appelle communément Flashcode (surtout en France), mais aussi code QR ou Datamatrix… c’est le petit frère de notre vieux code barre, mais en deux dimensions, également qualifié de code barre intelligent. Et après les journaux, les affiches de films, les flyers publicitaires, les panneaux d’horaires des bus… nos cosmétiques commencent également à les voir apparaître sur leurs emballages. Mais pour quoi faire ?

Temps de lecture
~ 3 minutes

De prime abord, ce sont des carrés de mosaïques noires et blanches aux allures assez psychédéliques et bizarroïdes. Leurs promoteurs les présentent comme une technologie avancée de l’interactivité, révolutionnant le rapport consommateur/produit.
En cosmétique, après le label Natrue qui a lancé les siens début 2010, les marques s’y mettent de façon plus individuelle… comme Pomarium, qui a aidé à décoder ce nouveau code.

C’est quoi, ce picto ?

Un code barre 2D est en fait une voie d’accès à une information, ouverte en tous lieux et à tout instant dès que l’on possède un téléphone portable ayant accès à une connexion Internet.
Il permet ainsi de consulter un article sur un site web alors qu’on feuillette un magazine, de visionner la bande annonce d’un film en passant devant son affiche dans la rue, de consulter les horaires et itinéraires des bus à un de leurs arrêts, les horaires d’ouverture et les prix d’entrée d’un parc d’attraction par le biais d’une simple publicité sur papier, de disposer d’informations pratiques, culturelles ou touristiques au cours d’une balade dans une ville étrangère… Ses applications semblent infinies. Et bien sûr, il permet donc aussi dorénavant d’en savoir plus sur un produit cosmétique, sur son …

Ce contenu n'est disponible que pour les abonnésPRO, PREMIUM, STARTUP et TPE

Vous êtes déjà abonné(e) ?Identifiez-vous

Découvrir nos abonnements

PreviousNext

Le langage des étiquettesAutres articles

18résultats