HT :
TVA :
TTC :

Inscrivez-vous dès maintenant !
mardi 13 juillet 2021Bases

La nouvelle cosmétique écoresponsable : le dossier

undefined

L’écoresponsabilité a d’abord été une tendance, un engagement de quelques marques “à mission” avant l’heure, et un argument marketing à destination des consommateurs les plus sensibles à l’état de la planète. Puis, c’est devenu un passage de plus en plus obligé, une sorte de must-have pour séduire une clientèle plus consciente pour être dans l’air du temps. Aujourd’hui, la réalité est bien différente : c’est une obligation. Les différents projets de loi, à l’échelle nationale, européenne, et mondiale, ont changé radicalement la donne : les entreprises cosmétiques n’ont plus d’autre choix que de s’engager dans leur transition écologique. Les échéances sont courtes et les défis à relever fort nombreux et ambitieux. Ce dossier a été conçu comme un outil à destination des professionnels du secteur de la beauté. Il fait le point sur toutes les nouvelles règles environnementales (obligations à respecter, allégations à éviter, certifications à rechercher, exemples à suivre…) qui concernent la filière de la beauté et met en avant les solutions qui peuvent et/ou doivent être mises en place.

Temps de lecture
~ 2 minutes

La réglementation

La responsabilité environnementale n’est plus une démarche laissée à la discrétion des professionnels. On ne compte plus les lois et règlements qui imposent de prendre des mesures radicales dans des délais très courts. Les ingrédients, microplastiques en tête, ont été les premiers à être dans le collimateur des autorités régulatrices. Désormais, les différents projets législatifs encadrent aussi bien l’éviction des microplasiques, la gestion des déchets, la recyclabilité des packagings, l’information apportée aux consommateurs, la vente en vrac que la responsabilité éco-sociale des entreprises…

Les labels

Beaucoup de certifications et autres labels se sont développés ces dernières années. Et, avec leurs cahiers des charges précis et leurs critères exigeants, certains d’entre eux apparaissent comme une solution “simple” pour s’inscrire de façon efficace dans une démarche environnementale. Ces initiatives ont vocation à poser leurs propres règles en matière de respect de l’environnement et certaines d’entre elles sont spécifiques au secteur cosmétique. Facilement identifiables, elles sont aussi gages de sécurité et de confiance aux yeux de l’opinion publique.

La pression du marché

Les industriels sont aujourd’hui obligés de se mettre au vert, réglementation oblige… Mais l’écoresponsabilité est aussi une notion séduisante pour les habitants de cette planète. La crise du Covid-19 a aiguisé la conscience environnementale de beaucoup de consommateurs qui se montrent de plus en plus exigeants concernant la composition des produits, la recyclabilité des packagings ou l’éthique globale des marques. Et ils attendent des entreprises qu’elles jouent le jeu, qu’elles dépassent le stade facile du greenwashing pour s’engager réellement de façon cohérente et durable en faveur de l’environnement… au risque de se détourner d’elles. L’heure n’est pas vraiment encore à la sanction et au boycott des marques qui semblent trop peu responsables, mais les experts prévoient que cela ne saurait tarder…

Les engagements et solutions de l’entreprise

Les unes après les autres, les marques cosmétiques, des plus grandes aux plus petites, s’engagent dans des programmes de développement durable, développent des outils d’éco-conception ou de mesures des impacts environnementaux, travaillent à la mise au point d’alternatives durables aux ingrédients polluants, nouent des partenariats avec des ONG… et communiquent sur leurs nouveaux engagements pour montrer à quel point elles sont impliquées. Un travail de refonte à effectuer sur toute la chaîne de valeur, du sourcing à la fin de vie des produits, en passant par des process de fabrication plus vertueux et économes en ressources et par l’écoconception des packagings. L’analyse du cycle de vie rime avec économie circulaire, et, dans cette réflexion à 360 degrés, aucun aspect ne doit être laissé au hasard.

LW / JS
© 2021 - 2022  CosmeticOBS
Luxepack Monaco édition 2022

BasesAutres articles

405résultats